Statutes and Privileges of the Armourers and Scabbardmakers of the City of Angers

Statuts et Priviléges des Armuriers et Fourbisseurs de La Ville d’Angers, 1488

Author: Charles VIII of France and the Burgers of Angers (or the locals wrote the name in 1488, Angiers) in western France
Place of Composition: France
Date of Composition: 1488? (editor’s guess)
Source of Text: M. le Marquis de Pastoret (probably Charles-Emanuel Joseph Pierre) ed., Ordonnances des Rois de France de la Troisième Race, Recueilles par Ordre Chronologique. Vingtième Volume, Contenant les Ordinances Rendues depuis le Mois d’Avril 1486 jusqu’au Mois de Décembre 1497 (Paris: Imprimerie Royale, 1840) pp. 156-160 https://hdl.handle.net/2027/nyp.33433019331556?urlappend=%3Bseq=184 He gives the shelf-mark as Trésor de chartes, registre 219, no. 186
Source of Translation: Please give me credit for the translation and ask permission before quoting in print
Conditions of Use: Please give me credit for transcribing this text.

Regulations proscribing how craftsmen were to do business often preserve precious details of how things were made. Readers of these laws must always ask whether a particular example describes how honest workers usually did things, how their fathers and grandfathers had done it, how everyone liked to say it should be done while they quietly did something else, or something which nobody would dream of doing which gave the promulgators of the law an excuse to collect fines from shops subject to the rule. A specialist in medieval history could give examples of each.

[preface] Ce sont les status et ordonnances que les maistres armuriers, brigandiniers, fourbisseurs et garnisseurs d’espées et de harnois d’Angiers, pour le bien de la chose publicque, police et gouvernement de leursdits mestiers, requerent leur estre confermés et approuvés par le Roy nostre sire, pour eviter les frauldes et abus qui se y pevent trouver. Proofread 20 May 2015. Who, what, where, why.
[1] Premierement. Quiconque vouldra estre armurier ou brigandinier, fourbisseur et garnisseur d’espées et de harnois, ou lever ouvrouer de l’un desdits mestiers en ladite ville d’Angiers, faire le pourra pourveu qu’il soit souffisant et expert, et que de sa souffisance et experience justice soit informée par le rapport des jurés et gardes d’icelui mestier ou mestiers; et seront tenus ceulx qui vouldront lever leur ouvrouer faire prealablement leur chef-d’euvre, et icellui fait et approuvé par les maistres jurés, il sera presenté à justice pour faire le serment en tel cas requis et accoustumé, et paiera chascun nouveau maistre avant que lever ouvrouer soixante sols tournois, c’est assavoir quarante sols au Roy et vingt sols à la confrarie, aussie paiera le disner des maistres et jurés, et en ce faisant ledit chef-d’euvre demourera à celui qui sera passé maistre, sauf que s’il avoit aucun fils de maistre dudit mestier que voulsist lever et tenir ouvrouer, et qu’il fust souffisant pour le tenir et lever, en icelui cas demourra franc et pourra lever ledit ouvrouer en payant seullement vingt sols tournois, moitié au Roy et moitié à ladite confrarie, en feront seulement un simple essay pour l’onneur dudit mestier. rstlne Proofread 20 May 2015
[2] 2. Item. Et lesquels maistres desdits mestiers seront tenus besoigner et faire ouvrage de bonnes estoffes, c’es assavoir, pour tant que touche les armuriers, ils feront harnois blancs pour hommes d’armes de toute espreuve, qui est à dire d’arbalest à tillolles, et les coursels à tout le moins demie [Page 158 starts here] espreuve, qui est à entendre d’arbaleste à crocq et traict d’archiers; et pour tant que touche les brigandiniers, ils seront tenus pareillement faire brigandines, c’est assavoir les plus pesantes de vingt-six à vingt-sept livres poix de marc tout au plus, tenant espreuve d’arbaleste à tillolles et marquées de deux marques, et les moindres de dix-huit à vingt livres tel (sic) poix que dessus et d’espreuve d’arbaleste à crocq et traict d’archier, marquées d’une marque, et seront icelles brigandines d’assier, trampées pour tout, et aussi toutes garnies de cuir entre les lames et la toille, c’est assavoir en chacune rencontre de lames, et ne pourront faire lesdites brigandines de moindre poix de lames sans le congié du Roy ou de ses officiers, et que dudit congié il en appert, sur peine d’amende arbitraire pour le Roy et vingt sols tournois pour la cofrarie dudiot mestier. 2nd item: And those masters of the aforesaid mastery shall be held to labour (besoigner) and make work of good stuff, that is to say, as regards the armourers, they shall make white harness for men-at-arms of full proof, which is to say against a windlass crossbow (arbalest à tillolles), and for chasers (coursels < Latin cursus “course, race-track”) of half proof at the very least, which is to say against a hook crossbow (arbaleste à crocq) and the archer’s pull (ie. a longbow rather than an arbalest); and as regards the brigandiniers, they shall be held to make brigandines in the same way, that is to say those weighing 26 or 27 pounds weight de marc or more they shall be held to proof with a windlass crossbow and marked with two marks, and the remainder of 18 to 20 pounds in weight shall, as above, be proofed with a hook crossbow and an archer’s pull, marked with one mark, and such brigandines shall be of steel, tempered (ie. quenched) in every part, and fully garnished with leather between the lames and the linen, that is to say in every meeting of the lames, and they shall not make the said brigandines of less weight of lames without the allowance of the king or of his officers, and that said allowance shall be open, on pain of a compensation judged by the king and twenty sols tournois for the brotherhood of the aforesaid mastery.
[3] 3. Item. Et fauldra que lesdites lames soient limées tout à l’entour à ce que les estoffes durent plus largement, sur la peine que dessus. Proofread 20 May 2015. Filing the lames.
[4] 4. Item. Et pourront les maistres jurés desdits mestiers veoir et visiter en ceste ville et pais d’Anjou tous les habillemens de guerre, tant de harnois blancs, brigandines, que autres estans es mains des ouvriers et marchans, et en faire rapport à justice, afin d’en avoir l’amende au Roy et à la confrarie comme dessus, si elles y appartiennent. Proofread 20 May 2015
[5] 5. Item. Que nuls desdites ouvriers ou maistres ne vendront ne exposeront en vente aucuns harnois ou habillemens de guerre et ne l’assureront pour ouvrage, sinon du lieu où il aura esté fait, sur ladite peine, et ne assureront ledit ouvrage vieil pour neuf, sur peine de confiscacion dudit ouvrage et soixante sols tournois d’amende, c’est assavoir quarante sols tournois au Roy et vingt sols tournois à ladite congrarie. Proofread 20 May 2015
6. Item. Pour la revisitacion et aussi pour la confermacion de l’ordonnance dessusdite et entrenement desdits mestiers, seront chacun an esleus deux preudhommes jurés et gardes dudit mestier, qui jureront aux saints Evangiles de Dieu, pardevant le seneschal ou juge d’Anjou ou leure lieuxtenans, de bien diligentement et loyaulment visiter lesdites ouvrages et garder lesdites ordonnances, et seront iceulx esleus jurés et gardes tenus faire le rapport comme dessus des faultes qu’ils auront trouvées en chauscune des choses dessusdites à justice, pour estre faicte pugnicion des infracteurs d’icelles ordonnances par amendes ou autres peines telles qu’il appartiendra et que justice verra estre à faire. Proofread 20 May 2015
[7]7. Item. Et seront rompus par lesdits visiteurs d’ores en avant tous le bastons de javeline que on trouvera estre de bois de sapin estans ès mains des ouvriers et marchans, pour ce que ledit bois est trop feble et rompant, et seront iceulx bastons faiz de bois de fresne ou de teil, et ce sur ladite peine de soixante sols tournois. And from now on (d’ores en avant = Mod. Fr. dorénavant) all staves of javelins (light lances like a foot-soldier’s spear) which are found to be made of pine-wood shall be broken by the aforesaid visitors, because this wood is too weak and breakable, and these staves shall be made of ash-wood or lime-wood, and this on the aforesaid penalty of sixty sols tournois.
8. Item. Seront tenus iceulx maistres jurés de marquer l’ouvraige qu’ils auront trouvé bon, de quelque pais que ce soit, d’un seing, soit poinc(on ou autre marque tel que par eulx sera ordonné, à ce que nul ne soit fraudé ne de(cu dudit ouvrage, et pour obvier aux dangiers et invonveniens qui s’en pourroient ensuir. Icelle marque par les jurés une fois ordonnée ne se pourra muer ou changer, et seront tenus de porter la pareille à la justice, afin que nuls abus n’y soient faits, sur peine d’amende arbitraire. y
9. Item. Et pour eviter que aucun mauvais ouvraige d’armuerie, brigandiniere, [page 159 starts here] fourbisserie, garniture d’espées ou de harnois, ne soit fait, est ordonné que les compaignons d’iceulx mestiers ne pourront ne devront besoigner en chamber ne ailleurs en ladite ville, fors chez les maistres, sur ladite amende de soixante sols tournois à appliquer comme dessus. y
10. Item. Que les marchans et ouvriers desdits mestiers, tant faiseurs d’espées, haches, guzsarmes, voulges, dagues et autres habillements de guerre, seront tenus de faire tout ouvrage bon, loyal et marchant et de bonnes estoffes chacun en son endroit, et que chacun marque de sa marque, sur peine desdits soixante sols tournois d’amende pour chascune piece qui sera troiuvée non marquée ou faulce et confiscation desdits ouvrages, qui n’est pas entendu des maistres coustelliers jurés de ladite ville qui ont leur marque particuliere et seront visités à part selon leurs statuts. y
[11] 11. Item. Que tous fourbisseurs et garnisseurs d’espées, tant vieilles que neufves, seront tenus de faire forreaux de cuir de vache ou de veau et les jointures de cuir de vache, la poignée d’icelles nouée de fouer, et se aucunes poignées sont faictes de cuir, icelles poignées seront garnies de fisselles par dessoubs ledit cuir, le tout sur la peine d’une livre de cire d’amende à ladite confrarie. Proofread 13 September 2020. 11th item, that all furbishers and garnishers of swords, as well old as new, shall be held to make scabbards of cowskin or calfskin and the joining of cowskin, their poignée knotted de fouer, and if any poignées should be made of leather, the same poignées shall be garnished at the little fisures above the aforesaid leather, all on pain of a pound of wax in penalty to the aforesaid brotherhood.
[12] 12. Item. Et pareillement les atelles des fourreaux seront neufves et le bois de fouteau sec sur peine d’amende, et nuls autres que les dessusdits ne pourront faire fourreaux d’espées, sur peine de la prise d’iceulx et de ladite amende de soixante sols tournois. Proofread 6 June 2015. The cores of scabbards must be new and of beechwood (fagus sylvatica).
13. Item. y
14. Item. y
15. Item. y
16. Item. y
17. Item. y
[18] 18. Item. Que nuls marchans ne maistres forains ne pourront tenir ouvrouers [page 160 starts here] ne boutiques de harnois, brigandines, javelines, lances, picques, ne espées, ne choses deppendantes desdites mestiers, en cestedite ville, s’ils ne sont maistres en cestedite ville, fors que quant le Roy sera en cestedite ville les someliers ou autres serviteurs dudit mestier estant aux seigneurs de son sang pourront avoir boutique en cestedite ville tant que ledit seigneur y sera seullement, sauf et excepté aussi les foires royales. Proofread 17 September 2020
19. Item. Que nul maistre dudit mestierde cestedite ville d’Angiers ne besoignera ne fera besoigner au samedi au soir après fenestres fermantes, à la peine d’une livre de cire pour la confrarie. Proofread 6 June 2015
20. Item. y
[afterward] Pourquoy nous, ces choses considerées, inclinans liberallement à la supplicacion et requeste desdits supplians, avons les articles et status cy-dessus inserés loués, confermés, ratiffiés et approuvés, et de nostre grace especial, plaine puissance et auctorité royal, louons, confermons, ratiffions et approuvons; voulons aussi et octroyons que d’ores en avant ils en joyssent et qu’ils soient par ceux desdits mestiers gardés, entretenus et observés de point en point sans enfraindre. Si donnons en mandement par ces mesmes presentes au seneschal et juge ordinaire d’Anjou et à tous nos autres justiciers ou à leurs lieuxtenans, presens et avenir, et à chascun d’eulx sur ce requis et comme à lui appartiendra, que de nos presens grace, confermacion, ratifficacion et approbacion, ils facent, seuffrent et laissent lesdits supplians joir et user plainement et plaisiblement, sans leur faire, mectre ou donner, ne souffrir estre fait, mis ou donné, ores ne pour le temps avenir, aucun destourbier ou empeschement au contrarire, et lesdits ordonnances, articles et status dessus transcripts entretiennent et gardent et facent entretenir, garder et observer de point en point selon leur forme et teneur, en contraignant ad ce tous ceux qui pour ce seront à contraindre, par toutes choses deues et raisonnables. Et afin, etc. sauf, etc. Donné. Proofread 6 June 2015. Afterward.
x y

On chasers in the second item, think of li corredor who make las gens run away in Bertran de Born’s “Be·m platz lo gais temps de pascor,” and Emperor Maurice’s cursores who hurry forward to harrass the enemy while the defensores stay back in good order in case the cursores stir up more trouble than they can handle and the pursuers become the pursued.

On the garnishing with leather, see the rule for making gauntlets in the rule of the armourers of Paris from 1296 and the fragment of a brigantine from a put-log hole at Schloss Tirol.

On Facebook, a Gabriel Vimar in France said that he was working on these texts in 2017.

Finding, copying, and translating these texts takes time! Support my work with a donation on Patreon or paypal.me or even liberapay

↑ Return to armour in texts ↑

Edit 2017-10-01: Added a link to the scan of the original publication, and replaced/ and \ with the proper rising and falling accents in Unicode. I copy online documents into a text editor which does not cooperate with my shortcuts for typing special Unicide characters.

Edit 2020-04-08: Translated the deuxieme item and clarified the year of proofreading

Edit 2020-09-13: Corrected a typo in /brigandiniers/, consistently translated the names of the types of crossbow rather than using the French, standardized on an indefinite article before the bows used to proof armour. And the garnishing is with leather not linen!

Edit 2020-09-15: Indicated that the date is a guess

Edit 2020-09-17: Followed Steeve Martial’s suggestion that <trampées> in clause 2 is from tremprer ‘to quench, temper’ (AND ‘temprer’). Added explicit links to the divisions for specific paragraphs. Added French text of clause 18 since it is on a page break, shelf-mark, note on translation.

Edit 2020-09-22: Added donation link and a rough translation of the clause about woods for staves of javelins

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.