Rules of the Paris Guilds

I think it was Charles ffoulkes who brought this series of texts to the attention of students of armour. He quoted a few excerpts from the rule of 1296 and challenged his readers to interpret them. Since then, it has waited for a scholarly hero willing to brave its Old French subjunctives and obsolete technical jargon (and able to find the 19th century French publications which he cited very briefly!)

Note that there are at least three rules available in print, from the years 1296, 1311, and 1364. ffoulkes printed excerpts from the 1296 and 1311 rules in The Armourer and His Craft pages 85 and 86, but they are not the same document.

I have translated a few words and phrases, but I am not trained in Old French, so let the reader beware. Please do not cite my suggestions in a formal publication, whether as an example of bad translation or as a source, without my permission! Some web resources which I find helpful are Old French Online by the University of Texts at Austin and The Joys of Old French by Trinity College, Dublin. The Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500) is also helpful but remember that its examples are mostly later than these texts.

The Paris Armourers’ Rule of 1296

Author: The armourers of Paris
Original Language: Old French
Place of Composition: Paris
Date of Composition: 1296 (back to the list of rules)
Source of Text: Étienne Boileau, ed. George Bernard Depping, Réglemens sur les arts et métiers de Paris rédigés au XIIIe siècle et connus sous le nom du Livre des métiers d’Etienne Boileau. Série 1. (Crapelet: Paris, 1837) pp. 370-373 http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37563390s
Source of Translation: n/a
Conditions of Use: Please give me credit for the transcription

C’est ce que li armeurier de Paris ont ordené et acordé pour le profit de lour mestier, et pour eschiver les fraudes, les faussetés et les mauvestiés qui eu dit mestier estoient fètes et ont esté en temps passé. These are the things which the armourers of Paris have proclaimed and agreed for the benefit of their mastery, and to drive away the frauds, the deceptions, and the evils which the aforesaid mastery ?made notorious? and which were practised in former times.
Premièrement, que nus ne puisse fère cote ne gamboison de tèle dont l’envers et l’endroit ne soit de tèle noeve, et dedenz de coton et de plois de toiles; et se einsiques est qu’il soient dedenz d’escroes, que pour lour seremenz que il n’i mètent escroe de tèle dont l’aune n’ait cousté viij. den. au meins. Firstly, that we shall not make coat nor gambeson of linen cloth such that the facing and lining are not of new linen cloth, and within of cotton and of plies of fabric; and … of linen cloth such that the ell did not cost 8 d. or more
[page 371 starts here]
Item, se l’en fait cote ne gamboison dont l’endroit soit de cendal, et l’envers soit de tèle, si vuelent-il que èle soit noève et se il i a ploit dedenz, de tèle ne de cendal, que le plus cort ploit soit de demie-aune et de demi-quartier de lonc au meins devant, en autant derrières, et les autres plois lons ensuians; et se il i a borre de soie qui le liet de la borre soit de demie-aune et demy-quartier au meins devant et autant derrières; et se il i a coton, que le coton vienge tout contreval jusques aus piez.
Item: If someone shall make a coat or gambeson such that the facing is of cendal and the lining of linen cloth, if they want that it should be new, and if there are ?plies? within, of linen cloth not of of cendal, of which the shortest ply is of a half ell and a half-quarter of length or more in front, and the same behind, and the other plies long in proportion; and if there is borre of silk (waste silk? a coarse silk cloth?), that the bed of the borre shall be of a half ell and a half-quarter or more in front and the same behind; and if there is cotton, that the cotton ?come? all the way down to the feet.
Item, que nul ne euevre bati qui ne soit sanz puiz plain pouce, puiz les pertuis en amont, et que nulles gorgerètes à bacin ne soient fètes que l’entroit en l’envers ne soient neufes et toutes de coton dedenz. y
Item, que nuls ne puisse fère couvertures à cheval, dont l’endroit et l’envers ne soit neuf, et toutes de coton dedanz. Item: That nobody shall make covers for horses such that the facing and the lining are not new, and everything within of cotton.
Item, que l’en puisse brochier, ne arneis pointer, gantelès de baleine, fors sus teiles sueues, et qu’il seront de bone balène. y
[page 372 starts here]
Item, que nuls ne face gantelès de plates, que les plates ne soient estaimées ou coivrés, et que il ne soient pas couverts de basaine noire ne de mesgueiz, et que desouz les testes de chascun clou ait un rivet d’argent pel ou d’or pel, ou autre rivet, quel qui il soit, et que touz cuisson de plates et toutes trumelles de plates soient faites en ceste manière, ou en meilleur.
y
Item, que l’en ne cuevre nulle cuirien que l’envers et l’endroit ne soit neuf. Item, that no-one shall cover a cuirie (leather body armour) such that the facing and lining are not new.
Item, que l’en ne mète nul viel cuir en oevre aveques nuef, se ce n’esten cuirien. y
Item, que l’on ne puisse desormès traire parmi collètes de cotes ne parmi poingnex de manches, se ce n’est de coton. y
Item, que nul ne face oevre faite à deux fois, soit de toile ou de cendal, que les parties ne soient enfermés, pointés et couchiés, et que nul ne face oevre emplie à verge en oevre de guerre. y
Item, que nul ne s’entremète ne ne tienge ouvreeur se il ne soit dou dit mestier. y
Item, que nul ne puisse désormès conporter par la ville de Paris armeures, quèles que il soient, se ce ne sont les poures deu mestre qui demorent ès roues foraines, qui ne les puent vendre en leur hostelx; et que il jurgent sur sainz que il sont fètes en leur mesons propres, et fètes et appareilliés de lour mains. y
Et quiconques fera oevre, quèle que èle soit, contre l’establissement desus dit, èle sera forfait et arse, et cil sus que èle sera trouvée en sera en l’amende le Roi. y
Ouquel mestier il aura quatre prudeshomes qui le choses desus dites feront garder loiaument par leur seremenz; lesquelx le prevost de Paris metra et ostera à sa volenté. y
Quiconques voudra lever ouvreor en mestier desus dit, il l’achatera dou Roy xij s. de Paris; desquelx li Rois aura viij s., et les proudeshommes qui garderont le mestier, iiij s. y
Quiconques mesprendra en aucun des articles desus diz, il paiera vij s. d’amende, desquelx li Rois aura v s., et les gardes du mestier ij solz. y
[Page 373 starts here]
Fait et accordé par Jehan de Seint-Lyenart, lors prevost de Paris, l’an mil CC IIIIxx et XVI.
y

↑ Return to top of page ↑ or ↑ Return to armour in texts ↑

The Paris Armourers’ Rule of 1311

Author: The armourers of Paris
Original Language: Old French
Place of Composition: Paris
Date of Composition: 1311 (back to the list of rules)
Source of Text: René de Lespinasse ed., Les métiers et corporations de la ville de Paris : XIVe-XVIIIe siècles. Orfèvrerie, sculpture, mercerie, ouvriers en métaux, bâtiment et ameublement (Imprimerie Nationale: Paris, 1886-1897) p. 319 http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32378247r
Source of Translation: n/a
Conditions of Use: Please give me credit for the transcription

The rule of 1311 is just a slight addition to the rule of 1296.

x y

↑ Return to top of page ↑ or ↑ Return to armour in texts ↑

The Paris Armourers’ Rule of 1364

Author: The armourers, coustepontiers, and helmers of Paris
Original Language: Old French
Place of Composition: Paris
Date of Composition: 1364 (back to the list of rules)
Source of Text: René de Lespinasse ed., Les métiers et corporations de la ville de Paris : XIVe-XVIIIe siècles. Orfèvrerie, sculpture, mercerie, ouvriers en métaux, bâtiment et ameublement (Imprimerie Nationale: Paris, 1886-1897) p. 319-322 http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32378247r
Source of Translation: n/a
Conditions of Use: Please give me credit for the transcription

This rule seems to show that there had been a re-organization, combining several guilds into one. Like our Penguin Random House, the resulting name was a bit ungangly but avoided offending any of the founding members.

[p. 319] 1364, 1er décembre y
Sentance du Prévôt de Paris, homologative des nouveaux status de armuriers, coustepontiers et heaumiers, en 16 articles y
Coll. Lamoignon, t. I, fol. 309 (3) y
A tous ceulx qui ces presentes lettres verront, Jehan Bernier, garde de la pre-
[start of p. 320]vosté de Paris, salut….. Avons fait registre et ordonnance pour iceluy mestier, en la fourme et manière qui s’ensuit:
y
1. Que nul doresenavant ne puisse ouvrer ne faire ouvrer dudit mestier de armeurier ne de coustepointier, ne de chose qui y appartiengnent, se il n’est maistre ou ait esté apprentis ou soufisant personne de faire un chef d’euvre. y
2. Item, que nul ne puisse lever ouvrouer dudit mestier tant qu’il n’ait fait une pièce d’ouvre de sa main, bonne et suiffisant, sur un des maistres dudit mestier; et se ainsy est que aucun leve ledit mestier, que il soit souffisant par le dit des maistres; il payera douz sols d’entreée, c’est assavoir huit sols au Roy et quatre sols aux maistres dessusdiz, se il n’est fils de maistre. y
3. Item, que nulz compaignons dudit mestier ne puissent aller ouvrer, se ce n’est sur les maistres et ouvriers d’iceluy mestier, sans le congié des maistres et gardes dudit mestier; et que nul ne prengne apprentis dudit mestier, se il n’est souffisant de le prendre; et que nul ne le puisse prendre a moins de terme de six ans. y
4. Item, que nul ne puisse garnir bacinet neuf ne coisfette(1), se ce n’est de cendail neuf ou de toille neufve ou de bouguerant, et que les cermeillères soient doublés jusques dessoubz le pertuis ou les cermeillères doivent estre clouées ou cousues, et que les languettes desdites cermeillères doivent estre clouées ou cousues, et que les languettes desdites cermeillières, se la bacinet est garni de cendail, soient couvertres de cendail et arrière pointées. Et que nul ne face fouceau ou bassinet, se il ne lui est commandé, et que le feutre soit couchié de coton neuf sur vieilz linge et enterin(2) flotté et couvert et arrière pointé, sur cendail neuf comme dit est, et que nul ne fasse houssoit a bassinet se l’envers n’est de toille neufve, et que il soit couchié de bon cotton souffisant ou de bourre de soye a ooint enfermé, et que il soit flotté de cendail, et contrendroit, de la couleur du cendail. y
5. Item, que nul ne puisse faire pavillion à gorgière, se ce n’est de neufve estoffe, et que le colet soit arrière pointé et trait et que il y ait contrendroit, et que il soit houssé dedans de toille neufve ou de cendail, et soit dedens couchié de coton neuf; et que nul ne face corsets ne brayers, se ils ne sont de cendail out de toille neufve ou de souffisant estoffe neufve. y
6. Item, se il venoit aucun vieil bassinet à garnir, ou autres pièces, quelles que elles soient, regarnis de cendail neuf ou de neufve toille, ou de bougerant neuf ou de si souffisant estoffe, comme il seroit regardé par lesdites maistres, et qu’il seroit trouvé du contraire, que il soit en l’amende cy après devisée, et que la besongne soit arse au lieu accoustumé et ordené. y
7. Item, tout homme qui fera tunicles, telles que elles soient armoyées de [Start of p. 321] fustailles, et que le saintrail soit aussi bon comme le champ, et que il soit lié de poins et pourfilé de chiefs et cousu de soye bien et netement. Et se il y a coton que il ait contrendroit de la coleur du cendail, en cas que elle ne seroit drappée, et que elle soit de poins enfermés ou brochés, se l’on a le loisir de la peindre. y
8.x Banners and pennoncels
9. Item, se l’en fait cottes gamboisiées, que elles soient couchées duement sur neufves estoffes de pointées enfermes, faites à deux fois, bien et nettement emplies de bonnes estoffes, soie, coton ou autres estoffes, par lesdits maistres. Et quiconque fera euvre de gambesine, soit paletot, juppon, jacqués ou houppelandes gamboisiées, que lesdits maistres puissent avoir visitation, en quelques lieux que elles soient faites, pour scavoir se l’euvre sera bonne et loyale et de loyaylx estoffes, et que tout ce soit fait à dieux fois, excepté les houppelandes armoyés. y
10. Item, que toute besongne qui sera quasiguesnée soit faite à deux fois et poins enfermés et le fer soit vernicé et estoffé souffisament, selon ce qu’il appartient, et de neufve estoffe. Et que nul ne puisse faire couverture de cheval gamboisiée, soit d’estamine ou d’autre chose, qui ne soit faite et estoffé de bonnes estoffes a poins enfermés; et se ilz ne sont d’estamine ou de cendail, que il y ait contrendroit et que toutes les autres choses dessusdites soient gamboisiées. y
11.x y
12. Item, que nul ne puisse faire manches balenées, que il n’ya ait contrendroit de forte toille, et l’endroit de chenevas out de forte toille neufve. Whaleboned sleeves
13. Item, que nul ne puisse garnir heaume pour la jouste, qu’il ne soit garni de cotton entre deux toilles et flotté de cendail. Et que nul ne puisse faire espaulières pour le tournois, soit de cendail ou de toille ou de bougueran, qu’elles ne [Start of page 322] soient arrière pointées, et que il ait contrendroit et l’envers de toille neufve, qu’elle que elle soit, et boutté de tuyaux emplis d’estouspes et de balene, en planché de baleine là ou il appartiendra; et les envers soient bons et loyaulx par le regard desdits maistres. Et que nul ne puisse garnir bassinet pour le tournois, qu’il ne soit vernicé dedans et dehors et garni de deux paires de cermailles toutes neufves, et couverts de bon cuir blanc courroyé, ou d’autre chose qui le vaille; et qui il soit garni de deux paires de gallandes(1), et la bourrelet et le pavillion soient faits de cendail neuf ou de toille neufve, et de cotton bon et loyal en dedans. Et qui nul ne puisse couvrir cuiriée pour le tournois que elle ne soit premierement forgée, se elle n’est de cuir boulu, et gamboisiée dedans de cotton ou d’estouppe qui ainsi le vouldra. y
14.x y
15.x y
16.x y
En tesmoing de ce, nous avons fait mettre a ces lettres le scel de la prevosté de Paris. Ce fu fait, dit et ordonné, l’an de grace M XXX LXIIII, le premier jour de decembre(2). y

↑ Return to top of page ↑ or ↑ Return to armour in texts ↑

2 thoughts on “Rules of the Paris Guilds”

  1. Szabolcs Kozák said:

    Hi!

    I am a historian from Hungary. (specialized in medieval arms and armour)
    I’ve just found your amazing site.
    I would like to get some information about this source.

    Can you tell me in what language was written the original text: french or latin?
    If there is a latin version, please let me know.

    Thank you very much!

    Regard,
    Szabolcs Kozák

    • Hi Kozák, thanks for the support! As far as I can tell, the French version which I link to is the only one which survives. My French is out of practice but next year I hope to publish an article including a translation of one or two paragraphs from this text.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s